A l’approche du « coconnage » la chenille du Grand paon de nuit (Saturnia pyri) passe du vert à l’orange, suite à l’entrée en action des glandes séricigènes, autrement dit « à soie ». Ce « virage » de la coloration s’accompagne d’une période d’errance qui se termine par le choix d’un site adéquat pour coconner, même s’il est bien difficile de parler de critères tant la bestiole semble apte à coconner n’importe où.
Pour en savoir plus sur cette espèce, et sur bien d’autres insectes, voyez mes « pages entomologiques » sur http://www.insectes-net.fr/

ajax-loader