La première séquence montre des épeires tout juste nées, et donc non encore pigmentées. En 2e partie les minuscules « aragnes » sont cette fois pigmentées, et on voit bien la capsule centrale où les oeufs sont initialement entreposés. Vous noterez que les naissances interviennent en automne, mais que les « bébés » araignées vont hiverner au sein même du cocon, qu’ils quitteront au printemps. Bien entendu, ces cocons ont été ouverts pour les besoins de cette vidéo. Pour en savoir un peu plus, notamment sur l’étonnante architecture du cocon de cette épeire, voyez la fin de la « page entomo » dédiée à la mante religieuse sur http://www.insectes-net.fr/

ajax-loader