Cette sorte de «béquille anale», savamment appelée « pygopode », permet à la larve de s’arquebouter et de se projeter vers l’avant, processus de nature à favoriser le déplacement en compensant la brièveté des pattes en regard du volume et de la masse du corps. Pour en savoir plus sur ce nécrophore, et sur de nombreux autres insectes, voyez mes « pages entomologiques » sur http://www.insectes-net.fr/

ajax-loader