Il s’agit présentement d’une chenille au maxi de sa croissance, et la proverbiale boulimie de ce genre de bestiole est parfaitement illustrée. Vous noterez qu’il s’agit de frêne, le lilas étant également apprécié, même si le troène semble préféré !
Pour en savoir plus sur ce Sphinx, et sur beaucoup d’autres espèces d »insectes, voyez mes « Pages entomologiques » sur http://www.insectes-net.fr/

ajax-loader