La Nèpe sait bien sûr nager, mais l’absence de vraies pattes natatoires limite beaucoup ses performances, d’où sa préférence pour des déplacements aquatiques «pédibus» (au sens français du terme ! ). A terre sa vélocité est par contre remarquable, d’autant que les pattes ravisseuses se font illico «marcheuses» … et même «coureuses» !
Pour tout savoir sur ce curieux insecte, et sur de nombreux autres espèces, voyez mes « pages entomologiques » sur http://www.insectes-net.fr/

ajax-loader