La faune française compte une douzaine d’espèces de méloés, les 2 plus grosses et répandues étant le Méloé printanier (Meloe proscarabaeus) et le Méloé violacé ou Méloé violet (Meloe violaceus). Ce dernier est moins fréquent et se distingue par une ponctuation générale relativement fine, là où est très grossière chez le premier. La plante nourricière de prédilection est la ficaire (Ficaria verna), souvent qualifiée de fausse renoncule.
Avec mes remerciements au jeune Noé, car sans lui cette vidéo n’existerait pas !

ajax-loader