rudimentaire mais tout aussi efficace que celui du fourmilion. La bestiole creusant son piège la nuit il a fallu ruser car elle est extrêmement méfiante et très sensible à la lumière, d’où un éclairage à minima. Il s’ensuit évidemment des séquences de piètre qualité, mais largement compensées par un contenu sortant de l’ordinaire.
Pour en savoir plus sur le Vermiléo, mais aussi sur le Fourmilion et de nombreux autres insectes, voyez mes « pages entomologiques » sur https://www.insectes-net.fr/

ajax-loader