Propres au mâle du sphinx tête de mort (Acherontia atropos), ces curieuses structures en corolles sont des androconies (= poils modifiés) émettant des phéromones sexuelles favorisant … les rapprochements ! Leur morphologie, et leur mobilité les rendent particulièrement originales, même si Dame Nature n’est pas avare en la matière. Vous noterez que le papillon réagit sur simples sollicitations de mon doigt.

Pour en savoir plus sur ce sphinx, et sur de nombreux autres insectes, voyez mes « Pages entomo » : https://www.insectes-net.fr/

ajax-loader