Devant l’étonnante et très inattendue démonstration de ce crapaud, je n’ai pu m’empêcher de penser à Patrick Edlinger, et Catherine Destivelle. Je n’irais pas jusqu’à dire que ce « Bufo » grimpe lui aussi pour le plaisir, mais sauf à être maso, si tant est qu’un animal puisse l’être, comment expliquer un tel comportement, de surcroît quotidiennement répété. C’est d’autant plus vrai qu’au jardin les gîtes «4 étoiles» ne manquent pas, à commencer par 2 grands tas de bois stockés à même le sol, de surcroît adossés à une haie vive, et de ce fait en très favorable situation ombragée.

ajax-loader