Coup de chance, coup de bol, coup de pot … il en aura fallu pour tomber pile poil sur cette nichée de courtilières, fut-elle d’élevage. Tout se passe en effet sous terre, au gré des contingences physiologiques de la bestiole, mais aussi des fortes influences de la météo, d’où l’impossibilité de précisément connaître la date de ponte, mais aussi la durée de l’incubation … et donc le jour « J » des éclosions.

Tous ces « bébés » courtilières sont au 1er stade larvaire, les uns au début (et donc juste nés), les autres à la fin, et donc près de passer au 2e stade.

Pour plus d’informations, voyez ma vidéo intitulée « Nichée de jeunes courtilières », et pour la totale (y compris sur de nombreux autres insectes !) voyez mes « Pages entomologiques » sur http://www.insectes-net.fr/

ajax-loader